Espace Sétois de Recherche et de Formation en Psychanalyse

Liste des intervenants

Professeur Claude-Guy Bruère-Dawson
Dr Jean-louis Doucet
Dr Michel Leca
Professeur Jean-Louis Pujol
Dr François  Morel
Dr Augustin  Ménard
 Rajaa Stitou
 Jean-Paul Guillemoles
Dr Marie  Allione
 Claude Allione
Professeur Bernard Salignon
Professeur Roland Gori
 Bernard Guiter
Pr Jean-Daniel Causse
 Gérard Mallassagne
 Jean-Claude Affre
Dr Marie-José Del Volgo
Dr Jean-Richard Freymann
Dr Patrick  Landman
 Rhadija  Lamrani Tissot
Dr Marcel Ventura
Dr Marie-Laure Roman
 Franck Saintrapt
 Lionel Buonomo
Professeur Gérard  Pommier
Dr Arielle Bourrely
  ACF-VD
 Laurent Dumoulin
 Jomy Cuadrado
Professeur Michel  Miaille
 Guilhem  Dezeuze

Fermer

Espace Sétois de Recherche et de Formation en Psychanalyse

Pr J-L Pujol - 24/11/2012 - L'annonce du cancer: Entre corps-symptôme et langage traumatique

Fichier à télécharger : jl pujol annonce cancer_38.pdf
Fichier à télécharger : jesuischarlie fs_38.pdf
Franck Saintrapt: "Non, je ne le dirai pas."

 

Université de Montpellier 3 - Paul Valéry
 
L’annonce du cancer
Entre corps – symptôme et langage traumatique
Etudes doctorantes
Ecole doctorale N° 60 en Psychopathologie fondamentale et Neuropsychologie
 
Par Jean-Louis Pujol
Né le 15 juin 1958
Thèse soutenue le jeudi 20 septembre 2012 à 10 heures,
 
 
Directeur : Isabelle Boulze, Maître de conférences, HDR, Université de Montpellier 3
Jury
Themis Apostolidis, professeur, Université d'Aix-Marseille………………………examinateur
Isabelle Boulze, Maître de conférences, HDR, Université de Montpellier 3…………directeur
Claude Guy Bruère Dawson, professeur, Université de Montpellier 3…………….examinateur
Grégory Ninot, professeur, Université de Montpellier 1, UFR STAPS……………examinateur
Jean-Louis Pedineilli, professeur, Université Aix – Marseille ………………………rapporteur
Maria Santiogo Delefosse, professeur, Université de Lausanne………………….…..rapporteur

Résumé :
Le dispositif d’annonce du cancer est par essence un processus d’objectivation : il consiste en la création, préalable à la rencontre d’un patient, d’un environnement pensé avant le trauma de l’annonce du cancer, et adaptatif à la spécificité de chaque situation. Cependant, nous estimons que ce dispositif s’adresse au conscient et au préconscient du sujet mais que l’essentiel de ce qui advient dans le climat traumatique de l’annonce et l’angoisse qu’il génère se situe dans l’inconscient. L’angoisse, en tant qu’affect responsable putatif d'un auto-brisement de la parole rendrait impossible, selon nous, l’utilisation de la partie poïétique de l'inconscient (Tuchê).
Dans une première partie de notre travail nous avons étudié les désordres de stress post-traumatique (névrose traumatique) et la qualité de vie en lien avec la santé chez les patients et chez l'autrui significatif faisant face à l'annonce d'un cancer du poumon. Les conclusions de cette étude quantitatives sont les suivantes : (i) Les désordres post-traumatiques succédant à l'annonce d'un cancer du poumon sont extrêmement élevés, (ii) le proche significatif est affecté de manière conséquente, (iii) ce sont essentiellement des réactions de stress de type ré-expériences intrusives (effraction psychologique) qui dominent et expliquent les valeurs élevées sur l’échelle d’Horowitz, telles qu’observées dans cette étude.
Dans une deuxième partie nous avons approché la question du trauma par la clinique, dans la subversion du sujet et la dialectique du désir. Il est en effet important d’étudier qualitativement les interactions du sujet et des systèmes de soins car la plainte et ses fonctions deviennent des modes de communication du sujet dans un monde bouleversé par le cancer. Nous rapportons alors les résultats de l’analyse de verbatim de 37 dyades (patient – autrui significatif). Les regroupements thématiques ont été organisés selon la liste de registres supra-thématiques présentés ci-dessous (1) traumatisme de l'annonce en tant que réminiscence d'un antécédent traumatique antérieur ou concomitant ; (2) relation au temps – temporalité – présentéisme ; (3) rationalisation ; (4) Toute puissance magique de la pensée: pensée propre du sujet, pensée du soignant; (5) culpabilité inconsciente et conscience de culpabilité ; (6) théorie anthropomorphique : le cancer en tant qu'intrus (intrus, inquiétante étrangeté) ; (7) théorie de l'homme dénaturé (l'homme malade de la société et des modes de vie qu'elle induit) ; (8) manifestations somatiques en tant qu'avènement de réel du corps – symptôme de corps.
Parce que rendre compte de la totalité de la subjectivité est une tâche impossible, nous avons, dans une troisième partie de notre travail, choisi d’analyser un nombre limité de cas cliniques par une analyse métapsychologique. La carence fondamentale à dire le tout du subjectif est pour nous le point commun de ces observations. Elle témoigne de l’écart irréductible entre le fait somatique et la représentation, l’écart de registres entre le patient et le thérapeute, l’écart, enfin, entre le symptôme somatique et le langage.
Conclusion : l'angoisse est, de la vie psychique, l'affect le plus élevé en termes de pouvoir séparateur. Cette coupure dénoue le réel du corps du symbolique et de l'imaginaire. La dé-liaison ne peut s'éterniser et, après l'annonce, dans sa tentative de reliaison, le patient s'appuie sur un référentiel qui lui est propre. Rétablir une réalité psychique le contraint à prendre référence à sa propre émergence en tant que sujet. Dans le flot d'énoncés que constituent les représentations, celles qui sont élues visent à repasser par les origines propres du sujet. Nous pensons que le climat traumatique et surtout l'angoisse qu'il génère crée une fracture entre le parlêtre et le corps. Cette désunion laisse apparaître le référentiel culturel dans lequel le sujet est pris. La position thérapeutique consiste à aider le patient à construire de nouvelles grilles de lecture. Un lieu où la tuchê, c’est-à-dire l’inconscient poïétique, sidéré un temps par l’angoisse, retrouverait sa fonction.
Mots clefs : Cancer, dispositif d’annonce, traumatisme, angoisse, environnement, psychologie clinique de la santé, psychanalyse.
 
 
Laboratoire d’accueil du doctorant : Laboratoire Epsylon EA 4556 Dynamique des Capacités Humaines
et des Conduites de Santé,  4 boulevard Henri IV, 34000 Montpellier, France 

²Title: The announcement of cancer: Between somatic symptoms and language disorder
 
Summary:
The plan of action to announce cancer is in essence a process of objectivation: it consists in the creation, prior to the meeting with a patient, of a well thought-out environment, adaptable to the specificity of each case. Nevertheless, we consider that this plan of action is directed at the conscious and the preconscious of the subject, but also that the main part of what happens during the traumatic atmosphere of the announcement and the anguish it generates is to be situated in the inconscient. Anguish, as a presumed affect responsible for the self-break of the speech, would make it impossible, in our view, to use the poïetic part of the unconscious (Tuchê)
In the first part of our work, we have studied the disorders of the post traumatic stress (traumatic neurosis), and the quality of life linked with health, for the patients and the significant others facing the announcement of a lung cancer. The conclusions of this quantitative study are as follows: (i) the numbers of post-traumatic disorders following the announcement are extremely high (ii) the near family is affected in a consequent way (iii) they are mainly responses of stress of the intrusive re-experience type (psychological breaking-in) which prevail, and account for the high values on the Horowitz's scale, as observed in this study.
In the second part, we have tackled the matter of the trauma due to the clinic or hospital, in the subversion of the subject and the dialectic of desire. It is actually important to study qualitatively the interactions between the subject and the caregiving system, as the complaint and its functions become modes of communication for the subject in a world shattered by cancer. We then give account of the analysis of the verbatim of 37 dyades (patient - the signifant others). The thematic reassemblies have been organised according to the list of supra-thematic registers set out as follows (1) trauma of the announcement as a reminiscence of an previous or concomitant traumatic antecedent (2) relation to time – temporality – presenteism (3) rationalization (4) any magical power of the thought: the patient's own thinking, the nursing person's thinking (5) unconscious guilt, consciousness of guilt (6) anthromorphic theory: cancer as an intruder (intruder, disturbing strangeness) (7) theory of man unnatural (man ill due to society and the lifestyles it induces them to adopt (8) somatic symptoms as advent of the reality of the body – body symptoms.
Because accounting for the whole subjectivity is an impossible task, we have, in the third part of our work, chosen to analyse a limited number of clinical cases with a metapsychological analysis. The basic deficiency in voicing all of the subjective is for us the common point in our observations. It displays the irreducible gap between the somatic fact and its representation, the gap of registers between the patient and the therapist, and the gap, lastly, between the somatic symptom and language.
Conclusion: anguish is, in psychic life, the highest affect in terms of separative power. This break unties the reality of the body from the symbolics and imagination. The deconnection cannot last long, and after the announcement, the patient relies on a system of reference of his own. Reestablishing a psychic reality compels him to refer to his own emergence as a subject. In the stream of statements constituted by his representations, the ones that are chosen aim at coming back across the subject's own origins. We believe that the traumatic atmosphere, and mainly the anguish it generates, creates a fracture between the speaking-being and the body. This dissension reveals the cultural system of reference in which the subject is trapped. The therapeutic response consists in h elping the patient build up new grids of references. A place where the Tuchê, that is to say the poïetical unconscious, shattered by anguish for a while, would recover its function.
Keywords : cancer, cancer announcement, environnement, trauma, anguish, psychanalyse, clinical psychology of heath,
Laboratory Epsylon. University Laboratory dynamics of human abilities and health behaviours
EA 4556, 34000 Montpellier, France

 

Intervenants

Interventions

 ACF-VD
Jean-Claude Affre
Dr Marie  Allione
Claude Allione
Dr Arielle Bourrely
Professeur Claude-Guy Bruère-Dawson
Lionel Buonomo
Pr Jean-Daniel Causse
Jomy Cuadrado
Dr Marie-José Del Volgo
Guilhem  Dezeuze
Dr Jean-louis Doucet
Laurent Dumoulin
Dr Jean-Richard Freymann
Professeur Roland Gori
Jean-Paul Guillemoles
Bernard Guiter
Rhadija  Lamrani Tissot
Dr Patrick  Landman
Dr Michel Leca
Gérard Mallassagne
Dr Augustin  Ménard
Professeur Michel  Miaille
Dr François  Morel
Professeur Gérard  Pommier
Professeur Jean-Louis Pujol
Dr Marie-Laure Roman
Franck Saintrapt
Professeur Bernard Salignon
Rajaa Stitou
Dr Marcel Ventura